Pourquoi « bien dessiner » n’est pas suffisant pour en vivre.

Si vous êtes sur ce site, en train de lire cet article, c’est que, d’une façon ou d’une autre, le dessin fait partie de votre vie. Peut-être êtes-vous un étudiant, tout fraîchement débarqué sur le marché du travail ? Ou un adulte en reconversion, bien décidé à enfin écouter sa passion et se lancer pour en vivre ? Quel que soit le cheminement qui vous ai amené jusqu’ici, il faut que je vous fasse tout de suite une confidence…

Ici, je ne vous donnerais pas de « cours de dessin » pour apprendre à dessiner un chien, un oeil « photo-réaliste » ou un portrait d’après une grille… Pourquoi ? Parce que d’une part, Internet regorge de ces tutos plus ou moins bien faits, mais surtout, parce que si vous souhaitez gagner votre vie avec le dessin, cela ne vous servira sans doute pas à grand-chose…
Vous voulez un scoop ? Plein d’artistes ultra-talentueux ne vivent pas, ou très difficilement, de leur art. Jetez un oeil du côté de la situation des auteurs de BD français pour vous en rendre compte, mais la situation n’est guère plus glorieuse aux USA pour les auteurs de comics… ou au Japon, où les mangakas luttent pour se frayer une place au soleil.

Pourtant, on peut encore vivre du dessin en France, et sans avoir un talent monstrueux (j’en suis la preuve vivante)!

Le talent ne fais pas tout, loin s’en faut. Vous pouvez être une « bête » technique, maîtriser la perspective ou le portrait, mais je ne pense pas que ce soit la voie dans laquelle s’engager (en tout cas, ce n’est pas celle que j’ai choisie). Pourquoi ? Parce que :

-d’une part, l’excellence est extrêmement difficile à atteindre ( on dit qu’il faut 10.000 heures de pratique pour maîtriser un art, soit 10 ans de travail à raison de 20 heures par semaine ou 5 ans à temps plein). Autant avoir commencé jeune et ne jamais avoir fait autre chose jusqu’à l’âge adulte !

-d’autre part, vous trouverez toujours meilleur que vous. À l’ère d’Internet, des galeries, portfolio et autres réseaux d’images en ligne, avec une concurrence mondiale de graphistes et d’illustrateurs ultra-talentueux, vouloir être « le meilleur » dans un style est une quête sans fin, qui au pire pourra vous décourager d’exercer ce métier.

-Ensuite, vous risquez de vous enfermez dans votre « zone de confort » et de tuer votre créativité (ne plus faire que des commandes de portraits si c’est ce qui vous fait vivre, ou de l’illustration jeunesse avec toujours le même style). Vous aurez alors envie, sans aucun doute, de créer un « alias » (un pseudo) pour réaliser des travaux d’autres types, mais cela vous condamne in fine à passer encore davantage de temps dans votre atelier, ou devant votre ordinateur.

-Enfin, l’art étant profondément subjectif, vous risquez d’errer longtemps avant de trouver votre public, si vous n’avez pas réfléchi en amont à vos cibles.

Et je vais vous faire une autre confidence, tant qu’on y est (oui oui, vous m’êtes sympathique, derrière cet écran !) 🙂 !

Me concernant, je ne suis pas efficace plus de 4 heures de travail dans la journée. J’ai fini par le comprendre, après de longues années à avoir cumulé des journées de plus de 10h d’ordinateur et forcer mon corps, mon dos et mes yeux à rester assise à travailler. Aujourd’hui, mon temps est ce que j’ai de plus précieux, et j’irais même jusqu’à préciser « mon temps hors productivité ». Jusqu’à présent, j’ai donc orienté une bonne partie de mon énergie à réduire mon temps de travail, tout en augmentant mon chiffre d’affaire ( ce qui a fonctionné, et dont je vous reparlerai en détail) !

Pourtant, mon niveau de dessin est « moyen » : j’ai échoué 2 fois au concours d’entrée de mon école de dessin, j’ai présenté un dossier de fin d’études plutôt hétéroclite où je me suis auto-descendue devant le jury (leur mâchant le travail, tant qu’à faire !), et j’ai débuté ma carrière dans le dessin au plus bas niveau de l’échelle, en faisant la petite main pour « mettre au propre » le travail ou les idées des autres… Aujourd’hui, je suis freelance, et je vis de mon activité en travaillant uniquement le matin, depuis chez moi, en ayant même le luxe de choisir mes clients.

Qu’est-ce qui s’est passé pour moi, exactement ? Je vais vous le dire, et ça tient en une seule phrase : Me mettre à mon compte, détecter les besoins et y répondre.

Mais, si la formulation en est simple, le processus est extrêmement long et complexe ! Il a fallu que je me batte contre un « syndrome de l’imposteur » très puissant, que je me fixe un cap (éviter les pièges de la sous-traitance, me concernant), et que je me plonge dans des lectures de business, de développement personnel et de marketing, pour prendre conscience du potentiel que je pouvais offrir au marché.
Car il s’agit bien de cela, en fin de compte : pour vivre de l’illustration, il faut vendre (prendre des commandes, ou vendre des oeuvres), et pour vendre il faut répondre à un besoin… Une réalité du marché diablement simple, mais occultée par les enseignements artistiques, qui se concentrent sur la technique et l’élaboration d’un portfolio.

Le but de ce site, alors, quel est-il ? Et bien, de vous permettre de comprendre vos faiblesses et vos forces artistiques (et de vous concentrer sur ces dernières !), de définir vos cibles et votre marché, d’établir un « workflow » rapide, efficace et à l’aide de logiciels demandant un faible investissement initial, de mettre en place des routines de travail et d’augmenter votre valeur ajoutée… Somme toute, vous aider à mettre en place tout ce qui vous aidera à vivre du dessin, avec quand même de temps en temps un petit article technique sur l’anatomie, la perspective ou la dynamique (oui, j’aime bien, voilà 🙂 !)

Séduit.e par ce programme ? Alors n’hésitez pas à laisser votre mail pour recevoir ma newsletter (pas de spam, juste un nouvel article de temps en temps ou l’annonce de la sortie d’un nouveau livre) ! À très bientôt ! 😉

Anne

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Publié par AnneB

Illustratrice, scribe, mais aussi musicienne, formatrice et auteure... Free-lance, je suis ouverte à toute proposition de collaboration, rencontrons-nous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :