Construire sa carrière créative, épisode 0 : Trouver son « point d’équilibre » .

Si vous avez déjà quelques-uns de mes précédents articles (en particulier celui parlant du cheminement créatif), vous aurez compris que je n’envisage pas une carrière créative comme un « but à atteindre », mais un processus jalonné de bifurcations. Tel un équilibriste sur un fil, il faut constamment ré-ajuster sa posture pour conserver son « point d’équilibre ».


Ce fameux point d’équilibre n’est pas une notion abstraite : il existe réellement, et se situe à l’intersection de ce que vous aimez faire, et de ce pour quoi vous êtes payé ( pour une vision plus globale, vous pouvez vous aider de l’ Ikigaï pour orienter votre réflexion). Personnellement, j’ai atteint mon point d’équilibre en ré-orientant mon activité d’illustratrice ( ce que j’aime faire) vers du dessin en direct (scribing) lors de conférences de vulgarisation scientifiques ( ce pour quoi je suis payée : traduire simplement, en image, des propos complexes).

Trouver votre Point d’Équilibre est un cheminement qui peut vous prendre du temps, et il est donc conseillé de mettre en place une approche mesurée pour déterminer votre « retour sur investissement » ( la méthode « Test and Learn » ) en terme de temps et d’énergie, afin de ne pas vous essouffler et de pouvoir vivre décemment de votre activité.

Concrètement, comment procéder ?

1- À l’aide d’un Ikigaï ou tout simplement sur une feuille blanche, dressez un portrait robot du type d’opportunité créative qui, selon vous, représentera le mieux l’équilibre entre votre épanouissement créatif et une stabilité financière. Par exemple, si vous aimez dessiner des animaux, pourquoi ne pas proposer de réaliser des portraits d’animaux pour particuliers, ou vous associez avec une marque de produits pour animaux en recherche de supports de communication, ou encore travailler pour un musée (animer des ateliers de dessin dans les collections naturalistes) ou un zoo ( dresser une collection de cartes postales aux effigies des pensionnaires) ? Engagez-vous à explorer à fond cette piste pour au moins 6 mois, et dressez un bilan au bout de cette période.

2-Développez un projet pour vous engager à fond dans la voie choisie : site internet (sur wordpress, gratuit), porfolio (sur ultra-book, par exemple), cartes de visites (sur vistaprint), chaîne youtube, etc. Vous pouvez lancer votre campagne de communication sur votre projet en quelques jours et pour une poignée d’euros.

Surtout, le plus important dans cette démarche va être de tester votre idée « grandeur nature », d’être ouvert et réceptif aux conseils et retours, et de collecter des données réelles sur ce qui fonctionne et ce qui plaît ou intéresse votre public ( ce n’est pas forcément ce à quoi vous auriez pensé !).

Analysez vos résultats (par exemple, si je me suis inscrit sur des plate-formes de freelancing, combien m’ont rapporté mes missions, etc), corrigez le tir (supprimer l’inutile, renforcer le positif), et affinez encore et encore.

Ce processus itératif prend du temps, mais il est nécessaire. C’est pour cela que je vous conseille de partir sur des durées « test » de 6 mois. C’est à la fois suffisant pour lancer une hypothèse, collecter des données, et ne pas s’épuiser sur un projet qui ne fonctionne pas.

Une de mes commandes d’illustrations : ici, pour illustrer du mobilier urbain sur des chemins de la Résistance. Malgré le plaisir que j’ai pris à réaliser cette commande de 7 illustrations, je me suis essoufflée sur ce projet : trop d’exigences graphiques et historiques, trop de décideurs, trop de longueurs… et un budget trop serré. Il est important d’analyser le pour et le contre avant, et après, un projet, pour en tirer des leçons !

Cela peut vous paraître dur, rigide ou difficile à entendre… et je le comprends ! Je ne suis pas sûre, en tant qu’illustratrice à mes débuts, que j’aurais écouté des conseils me disant : si ça ne fonctionne pas au bout de 6 mois, change d’objectif… Et pourtant, avec le recul aujourd’hui sur ma pratique artistique, c’est finalement ce que j’ai fais, de façon inconsciente, testant tour à tour la BD, l’illustration jeunesse, l’enseignement, les ateliers, la création d’objets originaux, les films d’animation… pour finir par travailler actuellement le scribing en direct. Mon travail prend d’ailleurs parfois la direction de « reportages graphiques » ou de posters synthétiques… rien n’est jamais figé dans ce domaine, c’est d’ailleurs ce qui me plaît le plus dans ma carrière de freelance 🙂 !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le commenter, et à vous abonner, pour lire les prochains épisodes et démarrer votre carrière créative !

À très bientôt !

Anne

Publié par AnneB

Illustratrice, scribe, mais aussi musicienne, formatrice et auteure... Free-lance, je suis ouverte à toute proposition de collaboration, rencontrons-nous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :