Construire sa carrière créative, épisode 2 : trouver une niche

(Pour lire l’article précédent, c’est par ici)

Bonjour, et… désolée pour cette photo d’en-tête, mais c’était trop tentant ( et facile, je dois bien l’avouer ! ).

Bienvenue à vous, pour ce nouvel article sur la construction de votre carrière créative ! Aujourd’hui, nous allons parler de « marché de niche » … Alors, non, ne vous enfuyez pas, promis j’arrête les blagues nulles, et vous allez voir, c’est une notion assez simple à comprendre, et plutôt efficace !

Commençons donc par une petite définition… Qu’entend-on par le terme de niche ? En marketing, il s’agit d’une petite portion de votre marché, très spécialisée, et donc moins soumise à la concurrence. Par exemple, vous pouvez rêver de travailler dans le spectacle ( « Industrie« ), de vous spécialiser dans le théâtre (« Marché ») et de ne jouer que des rôles de personnes borderlines ou torturées (« Niche »). Johnny Depp, par exemple, a construit une carrière d’acteur prolifique en se basant sur cette niche. Observez ses rôles : d' »Edward aux mains d’argent » en passant par « Las Vegas Parano », « Alice auPays des Merveilles », « Charlie et la chocolaterie » ou la licence « Pirates des Caraïbes », il apporte une touche personnelle et décalée à tous les personnages qu’il incarne, toujours en marge de la société ou, tout du moins, « différents ».

Cela fonctionne pour tout type de marché : en photo, vous pouvez vous spécialiser dans la mise en scène de nourriture, en dessin, dans le dessin médical ou botanique, en sport, être très bon en défense, etc.

Pour visualiser une niche, vous pouvez penser à des sortes de cercles concentriques allant du « macro » au « micro », et vous amenant, au fur et à mesure, à :

-Vous orienter vers ce qui vous attire (« Industrie »),

-Vous spécialiser dans une branche (« marché »),

-et définir votre talent, votre « patte » particulière… celle qui fera que vous vous épanouirez dans votre branche et attirerez les clients que vous souhaitez toucher (votre « niche »).

Diagramme pour visualiser le principe de « niche »

Pourquoi c’est important ? Dans un monde de plus en plus assourdissant, submergé par les images et les informations, il ne va pas s’agir d’être plus « bruyant » que les autres, mais plutôt plus « remarquable ». Pour cela, pas de secret : faire ce pour quoi vous êtes doué, et le faire avec coeur. Vous devez donc définir vos points forts, et capitaliser dessus ( n’oubliez pas vos points faibles, ils sont toujours là, mais apprenez plutôt à les accepter s’ils ne sont pas gênants, ou à les gérer, s’ils vous handicapent).

Pour trouver votre niche, vous allez devoir faire un vrai travail d’introspection : qu’est-ce qui rend votre travail différent des autres artistes de votre marché ? Il ne s’agit pas uniquement d’une question de style ou de technique, mais bien d’une vision, la vôtre, à partager, et d’une démarche unique et propre à vous.

Je suis moi-même passée par tous ces questionnements : j’ai d’abord choisi de travailler dans l’industrie du dessin ( qui est très vaste, et recoupe de nombreux métiers, du dessin animé au jeu vidéo en passant par la mode et l’illustration jeunesse…). Puis je me suis spécialisée dans le marché de la bande dessinée, mais au lieu de réaliser des albums en tant qu’auteure, j’ai choisi de proposer des prestations de services en réalisant des BD scientifiques et des dessins de synthèse. Aujourd’hui, ma « niche » est la réalisation de synthèses graphiques au sens large ( je résume en dessins des ateliers, des discussions, des rapports, des livres, des histoires de vie…), car il existe un vrai besoin de vulgarisation dans les secteurs scientifiques, et nous sommes très peu en France à nous être spécialisés sur ce créneau. Ce qui me permet aujourd’hui de vivre de mon activité sans avoir à démarcher de clients ( peu de concurrence, donc gain de temps et d’énergie pour me consacrer à mes commandes).

Trouver ses points forts et ses talents n’est pas chose aisée, et l’on a plus souvent tendance à focaliser sur nos défauts, aussi n’hésitez pas à demander à votre cercle proche des avis sincères sur vous et votre travail : ce que vous faites très bien ou avec facilité, ce qui pourrait décrire votre travail, votre petit « truc en plus », etc.

Vous pouvez également passer des tests professionnels pour vous aider à mieux cerner vos capacités. J’en connais deux, le premier de réputation, et l’autre parce que je l’ai passé ( et j’ai été bluffée du résultat ) !

-Le premier s’appelle StrengthFinder, il s’agit d’un test ( en anglais) vous permettant d’évaluer vos forces, de développer vos ressources et de pouvoir mieux vous positionner dans votre vie pro et perso. Je ne l’ai pas personnellement passé, mais il bénéficie d’une réputation de sérieux. Si vous l’avez testé, n’hésitez pas à nous en parler en commentaire !

-Le second est un test de compétences que j’ai réalisé au début de cette année, avec l’équipe d’Aïgo ( lien vers leur site ), alors que le premier confinement me faisait douter de mes choix professionnels (comme beaucoup de personnes dont l’activité n’avait pas été jugée « essentielle »… ). J’ai passé ce test à distance, en remplissant le questionnaire en ligne, et j’ai obtenu un rapport de 40 pages détaillées, avec une restitution téléphonique pour m’aider à mieux comprendre et interpréter mes résultats. Je ne vous cache pas ma surprise d’avoir appris que mes points forts se situaient vers la prise de décision et la collaboration, moi qui travaille le plus souvent en solitaire derrière mon écran 🙂 !… Mais ces révélations ont fait leur petit bonhomme de chemin, et c’est aussi une des raisons pour lesquelles je me suis formée cette année auprès d’Alexandre Dana de Livementor, pour pouvoir accompagner des porteurs de projets dans la mise en oeuvre de leur entreprise créative ( je vous en reparlerai très bientôt).

Vous l’aurez compris, définir votre niche va bien au-delà d’une simple « stratégie marketing », mais peut vous amener à développer des compétences, rencontrer de nouvelles personnes et nouer de nouveaux liens, vous ouvrir de nouvelles orientations et/ou perspectives, tant sur l’aspect professionnel que personnel.

Prendre le temps de vous poser ces questions, de poser par écrit le fruit de vos réflexions, et d’y revenir  fréquemment, ne pourra qu’être bénéfique dans l’évolution de votre carrière créative, soyez-en persuadés 🙂 !

Je vous dis à bientôt pour le prochain article, sur « se fixer des objectifs », et n’hésitez pas à vous abonner au blog pour ne louper aucun article !

Anne

Publié par AnneB

Illustratrice, scribe, mais aussi musicienne, formatrice et auteure... Free-lance, je suis ouverte à toute proposition de collaboration, rencontrons-nous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :