Livret illustré sur « La Méthode LiveMentor »

Je vous ai rapidement parlé de LiveMentor dans mon article sur ma rétrospective de 2020, car cette école de formation en ligne a eu un certain impact sur mon activité professionnelle, lors de l’année écoulée.
Par exemple, ce site n’existerait pas, et vous ne seriez pas en train de lire ces lignes, si je n’avais pas suivi une formation à distance chez eux, tout simplement 🙂 !

Je rédigerais ultérieurement un article plus en détail sur les deux formations que j’ai suivies chez LiveMentor ( l’une à distance, l’autre en présentiel), sur l’impact que cela a eu sur la vision de mon activité, et ce que j’ai mis en place suite à cela ( peut-être qu’un seul article ne suffira pas, d’ailleurs !) :)… Mais pour le moment, je souhaitais vous parler du livret que j’ai illustré sur « La Méthode LiveMentor », le livre d’Alexandre Dana.

Pourquoi réaliser le livret… d’un livre ?

Il existe de nombreux livres traitant du parcours entrepreneurial en français, mais rares sont, à mon avis, les auteurs qui ont tenté de formaliser ce parcours sous forme de « boîte à outils » pratique et accessible. Mes références en ce domaine sont diverses ( livres, ebooks, podcasts, vidéos…), bien que mon Top 3 du moment soit : le blog de LiveMentor, les écrits de Valentin Decker, et le blog Marketing Mania de Stan Leloup. J’y trouve de la motivation, du vrai vécu d’entrepreneur et du contenu riche et inspirant, pouvant s’adapter à de nombreux secteurs d’activité en freelance ( et oui, même le dessin !).

Seulement, voilà… quand on est entrepreneur, freelance, ou indépendant, on n’a pas toujours le temps de se plonger dans un livre de 300 pages, pour trouver l’astuce qu’il nous faut, le déclic qui pourra débloquer la situation, ou les bonnes questions à se poser. En fait, on est souvent la tête dans le guidon, à gérer l’urgence, et à ne pas savoir à qui, ni où, poser nos questions. Nos interlocuteurs sont souvent salariés ( CCI, juriste, comptable, banquier…), donc bien loin du quotidien d’un freelance, et nos sources d’informations ne sont pas toujours sûres ( forums, discussions, groupes FB,…), sans compter que l’on n’ose pas toujours exposer publiquement ce que l’on traverse, ou le travail sur lequel on est en difficulté.

Bref, partant de ces constats, j’ai réalisé une équation simple : manque de temps + besoin de réponses = guide pratique court et illustré , idée que j’ai soumise à Alexandre Dana, avec quelques planches prototypées au feutre sur un carnet A5 :), lors de ma formation avec lui à Paris, en octobre 2020.

Et il a adoré 🙂 !

Mon prototype, aux feutres sur un carnet A5, soit mon « produit minimum viable » !

OK, mais tout reste à faire !

L’idée était validée, mais… partant sur l’envie de distribuer ce livret comme « cadeau de bonne année », en comptant le temps de l’impression, des envois… je n’avais plus que 3 semaines pour tout réaliser à temps ! Trois semaines, pour un livret de 36 pages, c’était un peu juste, mais possible… Il me fallait juste mettre en place un « Système », qui me permette d’avancer rapidement sur la réalisation, tout en conservant une part de créativité.

J’ai trouvé ma solution en découpant le travail en plusieurs petites étapes, et en étant méthodique 🙂 ! La structure du livre d’Alexandre Dana m’a bien aidée : il comporte 12 étapes, divisées chacune en trois chapitres : étude de cas (explication du problème), coaching (analyse) et journal de bord (outils).

En partant du principe de condenser chaque chapitre sur une seule page, j’ai ainsi tablé sur la réalisation de 3 pages par jour ( soit une étape complète ) sur mon Ipad avec Procreate.

Quant à mon système, il résidait dans le processus de création de la planche : lire le chapitre, le condenser en 4 à 5 phrases ( le plus difficile ! ), illustrer ces étapes, et agencer ma planche afin qu’elle soit esthétique et que l’ambiance illustre le contenu, tout en évitant la redondance entre texte et dessin ( et c’est là où j’ai pu conserver ma « part de créativité ») !

Les étapes de mon système de production, pas à pas :

Pour commencer, j’ai créé une palette de couleurs correspondant à la couverture du livre  » La Méthode LiveMentor », afin de créer une continuité entre la publication et le livret, et ne pas devoir chercher mes couleurs à chaque page.

Ensuite, j’ai utilisé un pack de brosses toutes prêtes ( Freestyler, de Ian Barnard), installées sur Procreate, sur mon Ipad pro ( voir mon Manuel de Procreate pour les explications concernant l’achat, l’installation et la customisation de brosses).

Une page, qui résume un chapitre, se décompose à peu près en 5-6 étapes ( numérotées sur le schéma ci-dessous) : 1 : présentation du personnage ( parcours et activité), 2 : élément perturbateur (ex: je monte ma boîte), 3 : déroulement ( ça marche et on vend), 4: rebond ou situation problématique ( je veux entreprendre, mais je ne me sens plus dans le coup), 5 : question ouverte ( comment retrouver la flamme ?)

Vous aurez sans doute reconnu les 5 étapes de la narration ( j’en parle d’ailleurs en détail dans mon ebook « Les Sketchnotes pas à pas, volume 2« , lorsque j’aborde la technique du storyboard 🙂 !)

C’est clairement cette étape qui est la plus longue, me concernant, car il s’agit de résumer plus de 10 pages d’écriture en une seule planche, sans en dénaturer le message !

1 : définir le contenu

Puis, une fois mes textes écrits, je griffonne les situations que je souhaite illustrer, très rapidement. Il s’agit plus ici de définir ce que je vais montrer et l’espace que cela va occuper sur la planche. Une fois satisfaite, je réduis l’opacité de mon calque de croquis, qui me servira de base pour la « mise au propre » ( le « clean », comme on dit en animation ) :

Voilà ma planche dessinée :

La couleur :

Puis je passe à la phase de colorisation. Ici, la couleur a un double intérêt : elle égaye la planche mais me permet aussi de hiérarchiser la lecture, de structurer les différentes étapes. À l’inverse d’une planche de BD, je n’utilise pas de cases, pour ne pas « stopper » la lecture, mais les couleurs me permettent de créer des « atmosphères » et/ou de délimiter des actions.

Ici, nous parlons d’un fringant entrepreneur, d’un certain âge. Le gilet rouge me semble intéressant, car c’est un personnage actif ( « le feu sacré »). Il a monté une boîte dans l’informatique avec une amie ( case 2), et vendent à un bon prix, au bout de quelques années (champagne, case 3). Cependant, il s’ennuie et tente de remonter une nouvelle boîte, sans son amie qui n’est plus intéressée… et n’y arrive pas. La dernière case le représente seul, dans un univers gris qui répond au gris des ordinateurs, et contraste avec les couvertures colorées des magazines sur la table, au 1er plan.

Bonus :

Voilà, je crois qu’on arrive à la fin de ce petit « pas-à-pas »… mais je ne vais pas vous laisser comme ça 🙂 !

Avec l’autorisation de l’équipe LiveMentor, je vous poste un chapitre en exclusivité, et j’ai choisi celui qui illustre le mieux le message que je souhaite transmettre à travers tous les articles de mon site : travailler sur sa VALEUR.

Vous savez quoi ? Dans l’histoire qui illustre ce chapitre, l’entrepreneure est…

… Non, elle n’est pas consultante, ni sophrologue, ni fleuriste, ou restauratrice…

Elle est freelance en communication, et peine à trouver des clients, jusqu’à se brader sur des plate-formes, et ne plus savoir combien vaut réellement son travail… Heureusement, il existe des solutions 🙂 !

Anne Bernardi pour LiveMentor. Tous droits réservés. 2020
Anne Bernardi pour LiveMentor. Tous droits réservés. 2020
Anne Bernardi pour LiveMentor. Tous droits réservés. 2020

Et voilà, ce sera tout pour cet aperçu, et pour clôturer cet article, déjà bien long, ma foi 🙂 !

Enfin, si le fait de « travailler à augmenter votre valeur » vous interpelle, sachez que j’ai écrit un ebook complet et détaillé à ce sujet ( « Vivre de son activité freelance, avec la méthode 80/20) disponible en PDF dans ma boutique.

Augmenter votre valeur, voilà une très bonne résolution pour attaquer 2021 🙂 !

Prenez soin de vous, à bientôt !

Anne

Publié par AnneB

Illustratrice, scribe, mais aussi musicienne, formatrice et auteure... Free-lance, je suis ouverte à toute proposition de collaboration, rencontrons-nous !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :