Construire sa carrière créative, épisode 4 : Se fixer des objectifs

sailboat sailing on water near island

Bonjour à toutes et tous,

Peut-être connaissez-vous cette citation, attribuée à Sénèque : « Il n’est pas de vent favorable, pour celui qui ne sait pas où il va » ? Ou encore celle-ci : « Vous ne pouvez atteindre une cible que vous ne voyez pas » (Zig Ziglar) ? Je pourrais vous en citer de nombreuses autres, qui véhiculent toutes la même idée : si nous ne savons pas vers quel but focaliser nos efforts, nous nous épuiserons sans rien atteindre.

Alors, comme le début d’année est souvent propice à analyser le passé, et tirer des plans pour le futur ( les fameuses « bonnes résolutions » 🙂 ), je vais vous proposer dans cet article des solutions et des outils, pour planifier vos objectifs et faire de cette année 2021 une année motivante et constructive pour vos projets ! C’est parti !

Je vous invite tout d’abord, si ce n’est déjà fait, à relire les 3 épisodes précédents :

Épisode 1 : trouver son point d’équilibre : il va s’agir de ne plus craindre de lier votre amour/ passion du dessin avec une solide stratégie marketing : ce n’est pas parce qu’on a la chance de vivre de sa passion que l’on ne doit pas demander une rémunération à la hauteur de ses efforts. C’est le premier point : Si vous avez encore du mal à estimer votre valeur, dites-vous qu’une juste rémunération de votre travail contribuera à la reconnaissance de vos efforts, et à la poursuite de votre activité ( et relisez également cet article, entre autres ).

Épisode 2 : définir son talent et son marché : une fois que vous êtes déterminé.e à mettre en avant vos compétences, vous allez devoir définir votre talent et votre marché. Votre talent, hé bien, tout simplement, c’est la combinaison de ce pour quoi vous êtes le.la plus doué.e, et ce sur quoi vous passez le plus de temps. En ce qui me concerne, par exemple, je me suis focalisée sur la BD, car c’est ce qui m’attirait le plus et ce sur quoi je passais la majorité de mon temps libre. Le marché, c’est le public que vous allez cibler : encore une fois, me concernant, j’ai évité le marché de l’édition ( trop concurrentiel, trop peu rémunérateur…), pour me lancer dans la prestation aux entreprises.

Épisode 3 : trouver une niche : afin de trouver votre niche, il faut déjà avoir franchi les deux premières étapes, c’est-à-dire avoir mis en place une stratégie marketing et défini un marché. Trouver une niche est rarement un « coup de chance », mais résulte plutôt d’une analyse fine de votre marché, couplée à l’écoute de vos clients et d’un zeste de créativité. Vous créez ainsi une proposition « de niche » qui vient combler un vide existant ( et où, par définition, vous aurez peu de concurrents et serez plus libre d’augmenter vos tarifs). Pour continuer sur mon expérience personnelle, mon marché était la prestation de service en dessins, et ma « niche » est la vulgarisation scientifique.

Quel est votre objectif ?

Sans vous en être rendu compte, en suivant ces 3 précédentes étapes, vous définissez déjà une cible assez précise pour vous aider à visualiser votre objectif. Par exemple, si votre Industrie est l’écriture, votre Marché la science-fiction, et votre niche le mélange « ado+ SF+ New Romance », vous allez sans doute écrire des livres qui se rapprocheront de titres comme Le Labyrinthe ou Hunger Games, et qui viseront le même public.

Vous pouvez lire des interviews/ biographies / blogs ou autres témoignages des « superstars » de votre marché, et analyser leur parcours, leurs clients, leur méthode de travail… Vous pouvez également discuter sur les forums et « sentir » les courants porteurs, les idées actuelles…

Commencez à visualiser votre objectif : que souhaitez-vous réaliser, qui soit à la fois au point d’équilibre entre « ce que vous aimez » et « ce pour quoi vous êtes rémunéré », et qui soit défini par nos cercles concentriques « Industrie- Marché-Niche » ?

Une cible parfaite pour vous aider à viser votre objectif 🙂 !

Prenez votre temps pour réfléchir à cela à tête reposée, faire vos recherches, demander des conseils autour de vous… Et gardez en tête que, plus votre Objectif sera précis, plus vous pourrez focaliser efficacement vos actions et votre énergie pour l’atteindre 🙂 !

Et, une fois que je l’ai trouvé ?

Une fois que vous avez réussi à définir votre but ( pour reprendre l’exemple ci-dessus : écrire un roman), vous avez votre « ligne d’arrivée » . Nous allons maintenant détailler les étapes pour l’atteindre. Il semblerait que nous nous engagions davantage lorsque nos objectifs sont clairement définis. Ainsi, l’objectif « écrire un roman » est trop flou ( quand, comment, pour quels lecteurs ?…), et a peu de chance de tenir sur la durée, rattrapé par les contraintes du quotidien.

Pour passer d’une idée à sa concrétisation, il va vous falloir l’envisager comme un projet à mettre en route, et suivre une stratégie précise ( et écrite, pour augmenter votre engagement), qui vous permettra de conserver votre objectif en vue et de maintenir le cap sur la durée ( 3 mois, 6 mois, un an, etc.).

Pour vous aider à visualiser et structurer votre stratégie, voici 3 types d’outils que j’ai testés ( et approuvés !), et qui me permettent, en parallèle de mon travail de scribe et d’illustratrice, de trouver le temps d’écrire des articles, newsletters, manuels techniques et ebooks, entre autres projets 🙂

1- SMARTISER vos objectifs :

La méthode SMART nous vient tout droit du monde de l’entreprise, et permet de formuler ses objectifs de façon claire et mesurée dans le temps. Formuler son objectif avec une « dead-line » permet de s’y tenir davantage, et plus la dead-line est serrée, plus vous concentrerez votre énergie et pourriez être surpris du résultat ! J’ai, au cours de ma vie de freelance, souvent constaté qu’une tâche donnée s’étend de façon à utiliser toute la durée de temps qui lui est allouée. N’avoir que 3 semaines pour réaliser un livret de 38 pages, telle la commande que j’ai réalisée en décembre pour LiveMentor, m’a obligée à trouver des astuces graphiques pour tenir les délais, et je sais maintenant que je suis capable de réaliser un livret sketchnoté en moins d’un mois, ce qui me permet de proposer ce service pour un prochain projet (autour du sketchnoting et de la réalisation de CV, je vous en reparlerais ! ).

Voici comment fonctionne la méthode SMART : Prenez une feuille de papier, et écrivez en haut votre objectif global : Si l’on reprend l’exemple ci-dessus, votre objectif serait pour le moment : « écrire un roman ». Nous allons maintenant le SMARTiser ( source : Wikipédia) :

Spécifique : il va s’agir ici de définir votre objectif en fonction de la cible que vous souhaitez atteindre. Votre objectif flou « écrire un roman » pourrait être reformulé comme : « réaliser un roman de 300 pages à l’attention des ados + SF + New Romance »

Mesurable : dois-je vraiment écrire 300 pages ? Mon objectif peut-il être atteint avec moins ? Comment me tenir à cet objectif ? Trouver un partenaire pour s’encourager mutuellement, télécharger une application d’écriture avec compteur de mots, etc. ?

Acceptable : suis-je suffisamment motivé pour atteindre cet objectif ? Est-il suffisamment ambitieux ? Que suis-je prêt à mettre en oeuvre, au niveau de mon organisation quotidienne, pour me permettre d’atteindre cet objectif ( me lever plus tôt, moins d’écrans, etc. ) ?

Réaliste : mon objectif a-t-il déjà été réalisé par d’autres ? Est-il réaliste, à mon niveau ? Dois-je revoir mon objectif à la hausse ou à la baisse ? Où trouver des témoignages inspirants de personnes ayant déjà réalisé des objectifs similaires, etc.

Temporaire : quelle durée est-ce que je me fixe pour atteindre mon objectif ? 3 mois, 6 mois, 1 an ? Cela dépend de l’ambition de ce dernier, et de mon expérience personnelle. À mes débuts, je me fixais des objectifs à 3 mois, n’ayant pas forcément confiance en ma capacité à tenir sur la distance. Aujourd’hui, je sais que viser un objectif à 6 mois est réalisable, et j’envisage maintenant des objectifs à plusieurs années ( visualisation, je vous en parle plus bas).

Votre objectif final, une fois passé au filtre de la méthode SMART, pourrait donc être :

« Dans 3 mois, je veux avoir écrit un roman pour ados de 300 pages. Pour cela, je m’engage à me lever une heure plus tôt les matins, et à installer un logiciel d’écriture pour écrire 3 pages par jour ». Ecrivez noir sur blanc votre objectif et affichez-le bien en vue, afin qu’il se rappelle fréquemment à votre esprit. Vous pouvez également définir une « récompense » que vous vous octroierez lorsque vous l’aurez atteint ( une semaine de vacances, une sortie en mer ou en montagne, un restaurant gastro, etc.).

Si vous avez peur de ne pas trouver la motivation seul.e dans ce défi, une solution peut résider dans « l’engagement public » : annoncer publiquement votre objectif ( à votre famille, vos amis…) vous « engage » dans cette démarche.

Trouver un « compagnon de route » peut également vous être bénéfique. Celui-ci peut prendre plusieurs aspects : un forum dédié sur lequel partager vos avancées, lancer le défi à un de vos amis qui a toujours rêvé d’écrire sans jamais sauter le pas, et vous entraider, ou encore vous faire coacher, par une vraie personne, une application, ou un agenda spécifique.

2- les agendas spécifiques

Je suis, personnellement, assez réticente à l’idée d’utiliser une application de coaching (comme Fabulous, par exemple). Offrir mes données personnelles et payer, en plus, un abonnement, pour que mon smartphone me prévienne quand je dois me lever, faire ma séance de médiation, boire un verre d’eau ou sortir…. très peu pour moi ! Je préfère « muscler » ma volonté, et pour cela, je n’ai rien trouvé de mieux que des agendas papier, spécialement pensés pour atteindre des objectifs et se coacher soi-même !

En voilà 2, que j’ai testé et que je recommande, et je vous donne également la solution que j’ai retenue en 3e position :

-Le M3 Journal : Le M3 journal est un agenda se déroulant sur 3 mois, vous permettant de mettre en place des habitudes de travail, et de dérouler votre plan d’action en objectif global, objectif mensuel, objectif hebdomadaire et tâches journalières. La force de cet agenda est de vous donner accès à la communauté des utilisateurs du M3, et d’y trouver soutien et partage. Les agendas sont disponibles à l’unité, ou en abonnement ( 1 agenda reçu tous les 3 mois).

-Les agendas 23h59 : Les carnets créés et édités par 23h59 éditions sont spécifiquement dédiés à l’organisation personnelle. Carnet de projet, carnet du temps, to-do-list… Si vous avez du mal à vous organiser et à vous mettre en mouvement, ces beaux objets vous prennent par la main, tout en vous distillant de nombreux conseils de productivité.

-Un bon vieil organiseur Filofax : Le problème, avec les deux méthodes présentées ci-dessus, est… qu’elles sont presque trop efficaces pour moi 🙂 ! En ayant terminé mon M3 journal, j’ai tout de suite eu envie d’en reprendre un nouveau… Mais, avec un prix compris entre 45 et 50€ ( pour les 2 méthodes), on en arriverait vite à … 200€ pour l’année. Je n’avais clairement pas envie d’investir un tel budget dans des carnets qui ont une espérance de vie de 3 mois… Je me suis alors tournée vers l’achat d’un bel organiseur Filofax, en cuir et au format A5, et je dresse moi-même mes fiches d’objectifs mensuels, hebdomadaires et journaliers. Puis je les intercale au milieu de mon semainier, avec des feuilles blanches pour noter mes idées, mes envies, mes « pages du matin », mes coups de blues, mes réussites, ou les moments où je me sens reconnaissante envers la vie.

Les avantages : Un bel objet ( agenda en cuir bleu canard avec fermoir et stylo argenté), que je vais conserver, la possibilité de le customiser comme je le souhaite ( intercalaires, semainier sur une ou deux pages, pages colorées à rajouter, bloc-notes…)

Les inconvénients : un prix qui semble élevé à l’achat, mais qui est au final amorti par la durabilité et la flexibilité de l’objet ( qui a remplacé mes carnets de notes, post-it volants, petits agendas papier, etc.), et qui me dispense de tout abonnement ( je renouvelle juste ma liasse « semainier » à la fin de l’année, pour un coût modique)…

3- les Chrono-rêves de Ferriss

Enfin, difficile pour moi de clôturer cet article sur la mise en place d’objectifs, sans parler des « Chrono-rêves », sujet que j’ai découvert en lisant la « Semaine de 4 heures » de Tim Ferriss. Si ce livre m’a déçue par bien des aspects, il n’en reste pas moins une référence dans le domaine de la littérature marketing, et mérite qu’on s’attarde sur son contenu. Sa technique des « Chrono-rêves » m’a permis de mettre un pied dans la visualisation des objectifs, de façon simple et efficace. Et même si j’utilise beaucoup moins cette méthode aujourd’hui, elle m’a beaucoup servie au début, et je continue de la recommander.

Le principe en est simple : Prenez une feuille blanche, et écrivez en haut votre objectif SMARTisé, ainsi que le temps que vous vous accordez pour l’atteindre ( partons sur 3 mois).

Vous allez définir ensuite créer un tableau, contenant 3 lignes et 3 colonnes.

De haut en bas, vos lignes seront consacrées à « Etre », « Avoir » et « Faire ».

De gauche à droite, vos colonnes seront consacrées à « objectif », « coût », « actions à court, moyen et long terme ».

Par exemple, nous pourrions avoir ceci :

-« Etre » : Objectif : « en meilleure forme », Coût : 50€, action à court, moyen et long terme : acheter un jogging, m’inscrire pour 3 mois en salle de sport, participer à tel évènement sportif en fin d’année, etc.

En suivant cet exemple, pour remplir tout votre tableau, vous vous engagez ainsi, non seulement à travailler à l’accomplissement de votre projet ( « Faire » et « Avoir »), mais également à travailler sur vous-même (« Etre » ). Cela permet d’avoir une vision plus globale, et pas uniquement centrée sur le travail à accomplir, mais bien sur un développement professionnel et personnel en parallèle.

Mon manuel « Vivre de son activité free-lance avec la loi des 80/20″ vous fournit un tableau vierge de « Chrono-rêve », que vous pouvez imprimer et compléter chez vous, en plus de compiler de nombreux articles de ce blog. Rendez-vous en boutique, pour faire votre choix 🙂 !

Nous arrivons à la fin de cet article sur la définition et la mise en place d’un objectif. Il y aurait encore beaucoup à dire, sur la visualisation, la motivation, la gestion du temps, le contrôle et le lâcher-prise…. qui feront l’objet d’autres articles, alors n’hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter pour ne rien louper 🙂 !

Belle journée à toutes et tous !

Anne

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Publié par AnneB

Illustratrice, scribe, mais aussi musicienne, formatrice et auteure... Free-lance, je suis ouverte à toute proposition de collaboration, rencontrons-nous !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :